2 avr. 2017

La refonte d'Asuna - Sword Art Online Progressive

“Ouaaaah encore du SAO, en fait c’est qu’un putain de fanboy, puis SAO c’est de la merde et bla bla bla et bla bla bla” TA GUEULE, JE FAIS QUE C’QUE QUE J’VEUX. Et c’est ta mère la merde. Sword Art Online - Progressive.
Sword Art Online Progressive
    “La conquête de l’Aincrad étage par étage” c’est ce que nous propose ce spin-off de Sword Art Online. Ce manga PAPIER, et non pas ANIMÉ, est aussi une adaptation d’un light novel qui porte le même nom. Cette nouvelle facette de l’Aincrad est actuellement composée de 5 tomes en France et en français à quelques euros par ouvrage. Pour un synopsis, je vous invite à aller sur la chronique suivante : “Les avis sont (très) partagés ! - Sword Art Online”. Voilà c’est fait pour l’autopromotion.

    Qu’est-ce que “La conquête de l’Aincrad étage par étage” signifie ? Hé bien, je suis là pour te guider mon enfant. Par contre, si le mot “Aincrad” te dérange tu n’as plus qu’à cliquer plus haut, sinon ça va être compliqué parce-que tout va un peu tourner autour de ça. C’est fait ? Tu es autorisé à lire la suite.

    La conquête de l’Aincrad étage par étage

    Il y a quelque chose qu’on peut facilement remarquer lorsqu’on regarde l’anime ou quand on lit les lights novels ou mangas papier de la vraie histoire de SAO : ça va très vite. Entre chaque épisode notre MC, Kirito, progresse en moyenne de 514 niveaux et la conquête ne se fait pas étage par étage mais 45 étages par 78. Mais c’était un choix, ça ne perturbe pas le visionnage et on a fait avec. Cependant, si on cherche à s’intéresser à l’univers, bah là il faut trouver d’autres moyens comme jouer aux jeux ou simplement se contenter de ce que l’histoire principale nous offre… ce qui n’est pas suffisant du tout.

    Sword Art Online Progressive nous offre une avancée presque complète et en détail de cette conquête qui paraît si facile dans l’histoire originale. Si je ne dis pas de bêtises, au tome 5 ils arrivent à peine au 3ème étage de l’Aincrad (sur 100 je reprécise). Pour comparer, en gros, je dis bien EN GROS, un épisode d’anime correspond en général à 3 chapitres de sa version papier (c’est très variable selon le manga, je prends une “moyenne” arbitraire). Sachant qu’il y a 5 tomes et 5 chapitres par tomes, ça fait 25 chapitres donc à peu près 8 épisodes animés. En 8 épisodes, les joueurs de SAO ont eu le temps d’arriver au 74ème étages et Kirito a un niveau proche de 70 (contre un niveau 2 voire  3 dans SAO progressive). Vous voyez, c’est un tout autre rythme et là vous pensez sûrement “Bah, ça doit être SUPER lent on doit se faire CHIER DE OUF”. Hé bah non.
    
    Même si l’histoire reste en gros la même, SAO progressive s’attarde sur de nombreux détails tels que les éléments qui constituent cet MMO qui est SAO ou l’évolution des personnages qui progressent dans un monde régit par des codes informatiques. Par exemple, on nous donne des informations liées à l’avancée des avatars des joueurs : amélioration d’équipement, obtention de points de compétences, level up, niveaux de compétences, système d’inventaire et plein d’autres points qui ne sont jamais traités dans l’anime. Bon OK dit comme ça ça paraît nul, mais faut s’intéresser un minimum, ayant été un joueur de MMO et étant fan de SAO, les petits détails ça compte beaucoup ! Mais bref, le plus important n’est pas là, “La conquête de l’Aincrad étage par étage” ne s’est pas faite toute seule.

Sword Art Online Progressive
Les Personnages

Il y a une question que je me suis posé en lisant ce manga : est-ce que ce sont vraiment la Asuna et le Kirito de l’anime ? La réponse est oui, il n’y a pas de doutes là-dessus mais… Asuna ? Qu’est-ce qu’il t’est arrivée ? Pourquoi tu n’es pas comme ça dans l’histoire originale ?

    Bon d’accord, il y a une explication à cette différence de personnalité entre les deux versions, ici, tout comme pour l’univers, les personnages sont beaucoup plus développés et ça ne compte pas que pour les personnages principaux. En parlant de ça la question se pose : qui est le MC de ce spin-off ? Kirito ? Ca serait trop facile… l’histoire de SAO progressive est beaucoup plus centrée sur Asuna que sur notre épéiste noir. Et pour ceux qui ont vu SAO vous savez tout autant que moi qu’Asuna n’est clairement pas le personnage le plus intéressant de la série ET POURTANT la choisir comme MC dans ce manga est un choix judicieux.

    En effet, si on s’était amusé, encore une fois, à suivre Kirito, “La conquête de l’Aincrad étage par étage” aurait perdu tout son sens, c’était le plus gros béta-testeur de SAO, un hardcore gamer et il connaît absolument tout du jeu (mais il y a des exceptions, j’y viendrai plus tard…) alors qu’Asuna, elle, est arrivée presque par hasard, ne connaît rien à rien et n’a jamais joué à un seul MMO avant SAO, suivre son évolution revient à apprendre des tas de choses en même temps qu’elle. Le but du manga étant de donner au lecteur un maximum d’information sur l’univers, suivre cette novice était un bon choix. “Bon et sinon pourquoi tu dis que c’est pas la même ?” Attend j’y arrive. Connard.

Sword Art Online Progressive

    La Asuna de l’histoire originale est très “nyan nyan”, cucul quoi, c’est un cas récurrent de beaucoup de personnages dans les mangas mais ça donne un certain charme. Ca reste que ce genre de personnages sont chiants, comme toute l'attention est centrée sur Kirito, le personnage d’Asuna n’est pas du tout construit, on la voit dans ses débuts et BOOM, 3 épisodes plus tard c’est la sous-chef de la guilde la plus puissante de SAO. Dans Progressive son personnage est beaucoup plus construit et sa personnalité n’est plus du tout la même, en tout cas pour le moment je n’ai pas vu la Asuna que j’ai connu (il y a toujours cette pudeur à la japonaise mais ça on n’y peut rien). Elle me fait même rire et suivre sa progression est carrément plaisant. Puis rapidement on ne suit plus uniquement que son histoire à elle mais celle du duo Kirito Asuna pas en tant que couple mais en tant que partenaire et amis (oups j’ai spoil, lol) et ça couvre cet énorme trou scénaristique de l’histoire originale qui est “comment ça se fait qu’ils soient si proches alors qu’ils ne se sont JAMAIS revu depuis le premier étage”. Cette construction des personnage est un GROS point fort du manga.

    Quelques lignes au-dessus j’ai dis : “les personnages sont beaucoup plus développés et ça ne compte pas que pour les personnages principaux”. Je vais vous donner un nom, Argo, vous, qui avez vu l’anime ou lu les light novels, ça vous dit quelque chose ? Mais si… on la voit CINQ SECONDES dans l’épisode trois avant que Kirito aille faire des bayes Kirito. Oui, c’est un personnage complètement perdu voire INEXISTANT de l’anime ET POURTANT Argo joue un rôle super important. Très proche de Kirito et d’Asuna, c’est l’informatrice de SAO qui (pour une raison ou une autre) échange des informations sur n’importe quoi contre de l’argent et elle a une place centrale dans SAO progressive. Peut-être que dans les mangas papiers de l’histoire originale elle y est… ça par contre je ne pourrai pas vous le dire mais ça m’étonnerait. Autre exemple, Kibao, le casse-couille de l’épisode 2, bah là il casse toujours les couilles au même moment pour les mêmes raisons mais il évolue, il a un a un rôle et on le revoit, on ne le jette pas à la poubelle juste après sa première apparition. Et en plus de tout ça il y a un petit paquet de personnages qui se rajoute à l’histoire qui ont un réel impact sur l’histoire, je vous laisse les découvrir.

    Dernier point, mélangeant univers et personnages, ces fameux PNJs intelligents. Alors là c’est ce qui m’a définitivement fait aimer SAO progressive. Plus haut, j’ai pu dire que Kirito connaissait absolument tout du jeu parce-qu’il l’a saigné a lors de sa version bêta tout ça tout ça… Tout ? Dans le dernier tome on s’intéresse à une quête dite unique que Kirito avait terminé dans la version bêta du jeu. Le but étant d’aider un PNJ bla bla bla… Sans intelligence dans la pré-version, il s’avère que ce dernier soit doté d’une intelligence humaine et que c’est apparemment le cas avec absolument TOUS LES PNJs qu’ils croiseront dans cette quête, et peut-être tous les PNJs du jeu. Kirito reste sceptique devant cette IA tandis qu’Asuna, qui ne connaissait pas le jeu, ne considère pas ces PNJs comme des PNJs. Ils expriment des sentiments, ils interagissent comme de vrais humains, ils ont une réelle histoire (qui est touchante qui plus est) et le plus important, RIEN ne se passe comme Kirito l’a vécu, tout a changé parce-que Asuna a changé le cours de l’histoire donc ces PNJs, et donc la quête, s’adaptent comme de réels humains. Ca rajoute un réel plus à l’histoire, en plus de cette la conquête de l’Aincrad on s’intéresse à l’histoire de l’Aincrad complètement absente de la version originale et ça, ça m’a plu. Je veux voir jusqu’où le Système cardinal peut pousser l’intelligence des PNJs.
Sword Art Online Progressive

    Un petit mot sur les dessins quand même. Bah c’est très bien dessiné, tout est clair et net, il est parfois compliqué de comprendre certaines scènes d’action mais c’est un problème dans tous les mangas. Gros plus sur les expressions faciales, à travers les visages on arrive à ressentir toutes les émotions, la force et la haine qui peuvent se dégager des personnages, bon travail là-dessus aussi.

    Bon je l’avoue, je me suis principalement adressé aux connaisseurs et pour le coup ce n’était pas du tout objectif. Mais je pense sincèrement que ce spin-off est plus aisé à se faire apprécier par la foule que l’anime, simplement parce-que Asuna n’est pas la même. Du coup, si vous préférez le manga papier et que vous ne savez pas quoi acheter, je vous conseille d’essayer Sword Art Online Progressive même si vous n’avez pas vu l’histoire originale. Et PROMIS, le prochain article ne sera pas sur SAO.